chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Mouvance présidentielle et Opposition guinéenne : le cynisme d'une bande de cons obscurantiste.

Depuis l'avènement d'Alpha Mandela Condé au pouvoir en 2010, Il est à chaque fois surprenant de constater à quel point des réflexes stratégiques simples et relatifs à la problématique de la bonne gouvernance sont torpillés au bon moment pour permettre à la mouvance présidentielle de gagner en temps et en confiance et surtout, de garder la maîtrise de toutes les négociations génératrices d'accords politiques boiteux et néfastes contre la Constitution et les Institutions de notre pays.

Toutes les situations sociopolitiques loufoques et anticonstitutionnelles qui se présentent devant notre brave et valeureux peuple provoquent immédiatement et irrémédiablement de la panique et occasionnent l'apparition de mains moites et liées par la corruption ainsi que des gorges sèches opportunistes dans les rangs de l'opposition guinéenne constituées majoritairement de traîtres contre la patrie, les principes et les valeurs démocratiques de notre État de droit constitutionnel.

D'autre part, face à la mouvance présidentielle et des complices représentants de la Communauté internationale, officiels et officieux confondus, ces minables et cyniques interlocuteurs parviennent toujours à prendre le contrôle de toutes les discussions et décisions qui enfoncent la Guinée dans le chaos. De plus, la Communauté internationale aide et soutient la Guinée depuis plus de 60 ans mais chaque année le pays se retrouve confronté encore et encore à de nouveaux et graves défis sociopolitiques insolubles. Pendant la Guinée s'enfonce avec des dictateurs recyclés d'un régime politique à l'autre, il apparaît alors que des changements qualitatifs se font remarquables voire louables à travers de nombreux autres pays dits émergents dans le monde.

L'opposition guinéenne actuelle est une institution politique perverse et égoïste. De mon point de vue, elle ne parviendra jamais à développer une stratégie politique fiable pour rebondir et soustraire le peuple martyr de Guinée du guet-apens dans lequel elle cautionne la dictature d'Alpha Mandela Condé moyennant argent et privilèges politiques. Nous avons à faire à une mouvance présidentielle despotique et barbare et une opposition composée uniquement d'hommes irresponsables et corrompus. Aujourd'hui, il est avéré qu'aucune de ces deux entités ne peut s'extraire de ses privilèges si ce n'est en faisant des concessions politiques criminelles aboutissant à la destruction permanente de la lutte démocratique et par ricochet de l'immense rêve de voir la consolidation d'un État de droit constitutionnel dans notre pays.

Rappelons que depuis octobre 1989 qui fut l'année symbole du départ de la lutte politique officielle déclenchée par les étudiants de l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry pour ouvrir la Guinée à la démocratie et au multipartisme intégral, le peuple de Guinée fait de son mieux dans la lutte pour sortir le pays des griffes de dictateurs et le doter d'un État de droit auquel il y a suscrit de manière irréversible. Pourtant, des obstacles savamment élaborés au sein des forces féodales et criminelles de la mouvance et de l'opposition sont nombreux et rien ne fonctionne encore normalement dans notre pays. Résultats : la République bananière de la Guinée est la risée éternelle de tous les pays de la sous-région Oust africaine. La Guinée est politiquement, économiquement, socialement et culturellement bloquée et ce depuis plus d'une décennie.

Tous les accords conclus entre la mouvance présidentielle et l'opposition guinéenne ne sont pas à l'avantage du peuple de Guinée et chaque négociation entre mouvance et opposition contrarie encore plus l'espoir d'enraciner la démocratie dans notre pays. L’idéal de la lutte démocratique en Guinée repose sur la doctrine qui exhorte que nous puissions nous améliorer et évoluer pas à pas et de façon durable afin de rester chaque jour motivés et nous sentir progresser dans la famille des nations dites libres, émergentes et civilisées.

Malheureusement, plus de 60 ans après l'indépendance, ce rêve en passe de devenir chaotique a hélas privé aux 13 millions de guinéens de disposer une culture souveraine, populaire, progressiste et viable.

La mouvance présidentielle et l'opposition politique n'ont malheureusement rien compris des rôles fondamentaux et historiques qui les incombent dans la lutte pour la consolidation de la démocratie et de l’État de droit qui, en somme, sont des vecteurs de développement économique et social pour la Guinée. Ils ignorent aussi qu'en politique, il est toujours possible qu’à partir de positions de départ, à priori divergentes entre mouvance et opposition, nous puissions aboutir à la fois à un résultat « gagnant-gagnant » et poser de meilleurs actes politiques adéquats à la liberté, l'unité, la paix et la prospérité de notre peuple meurtri par 60 années de dictature. Par ailleurs, nul n'a besoin de rappeler que le peuple de Guinée est et demeure l'unique souverain dans notre pays. Par conséquent, le peuple de Guinée devra encore tirer les conclusions qui s'imposent et relever les défis du XXI ème siècle en ces périodes difficiles pour notre démocratie et notre développement.

Rappelons au passage qu'en Guinée actuellement, toutes les institutions civiles, militaires et paramilitaires sont corrompues. Cela dit, seul un soulèvement populaire de notre vaillant peuple permettra de libérer notre pays du joug autocratique d'Alpha Mandela Condé et avancer beaucoup plus vite vers notre destin prometteur. Le duo “ mouvance présidentielle - opposition guinéenne “ est devenu un vulgaire machin de collabos en complicité avec un dictateur devant l'éternel. Peuple martyr de Guinée, le moment est venu de faire sauter les blocages de notre démocratie pour lever les barrières psychologiques qui nous bâillonnent à travers le cynisme d'une bande de cons perverse et obscurantiste.

La lutte continue !

L'Union pour la Démocratie et le Progrès de la Guinée (U.D.P.G.)

 

Papa Attigou Bah

 


Imprimer   E-mail

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.