chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

USA, affaire Mohamed Touré et épouse : le verdict est tombé.

Ce lundi 22 avril 2019, une cour fédérale américaine a reconnu le fils du premier dictateur guinéen et son épouse, Mohamed et Denise-Cross Toure, coupables d’esclavagisme sur un enfant guinéen aux USA et les a condamnés à purger 7 années d'emprisonnement aux Etats-Unis et à payer une somme de 288.000 $ en dommages à la victime.

Quand ils finiront de purger la peine d’emprisonnement, ils seront expulsés en Guinée, leur pays d’origine.

Quelle ironie du sort : c’est la capitale de l’impérialisme qui refoule les enfants de Sékou Touré qui l’avaient préférée à leur patrie et aux pays socialistes et communistes que leur père faisait croire de vénérer. Malade, Sékou préféra aller se soigner plutôt aux USA qu’à Moscou ou Pékin.

Denise Cross est la fille de Marcel Cross, ancien directeur de l’OFAB et gestionnaire du produit des mines sous le régime PDG de Sékou Touré. Il apparait qu'il y a eu un mariage de raison entre le fils du dictateur Sékou Touré et la fille de Marcel Cross à qui Sékou Touré avait confié un poste qui devrait leur rapporter des fortunes à placer à l'extérieur du pays. Ainsi, sans travailler, le couple recevait 200.000 dollars par an en provenance d'une source non connue des Guinéens. En Guinée, une enquête devrait être ouverte pour connaitre l'origine de ces fonds.

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.