Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Opinion > Analyse |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Jeudi, 18 octobre 2018 00 : 16

La Ceni et les « accords politiques » : la gouvernance en question.


2018-03-05 14:21:18

Encore une nouvelle fois au lendemain de la publication définitive des résultats des élections communales le vendredi 23 février par la CENI, des partis dits de « l’opposition républicaine » lancent une série  de manifestations politiques pour disent –ils « réclamer la publication des vrais résultats ». Une opération ville morte  est déclarée le lundi 26 au moment où les écoles du pays sont paralysées par une grève conduite par M. Aboubacar Soumah du SLECG. Deux morts et plusieurs blessés furent dénombrés pour cette seule journée. Le lendemain, un communiqué laconique indique qu’un accord a été signé entre cette opposition et les représentants du gouvernement. Cet accord stipule que la CENI réexaminera les résultats contestés et procédera aux décomptes des voix s’il y a lieu.

Cette démarche est devenue un rituel après chaque crise politique dans le pays et mérite un examen critique, car elle sape les fondements de l’autorité de la loi et des principes cardinaux de l’Etat de droit.

La question de la gouvernance

Le code électoral prévoit (article 114) que le contentieux électoral pour les communales est examiné par le Tribunal de Première Instance de ressort de la circonscription, qui statue. Son jugement n’est susceptible d’aucun recours, précise également le code. C’est à l’issue de cette cascade de procédures que la CENI proclame les résultats définitifs. En dépit de la clarté de la loi en la matière, « l’accord politique opposition républicaine- gouvernement » ouvre une nouvelle fois des brèches dans le dispositif légal du pays.

  • La CENI, constitutionnellement indépendante ne peut en aucune manière recevoir des instructions provenant de l’extérieur de l’institution. Passer outre cette disposition reviendra à porter atteinte à son indépendance de jure, à sa crédibilité et à sa neutralité. Toutefois celle-ci peut à sa guise s’entretenir et échanger avec n’importe lequel des acteurs du processus électoral.
  • Le second aspect relatif à la « révision » des résultats définitifs de la CENI est du point de vue légal, impossible. L ‘envisager pourrait amener la CENI à être en porte-à-faux avec la loi.

Les « accord-politiques » en lieu et place de la loi

Ces cinq dernières années nous avons observé maintes fois que chaque crise politique est instrumentalisée pour détricoter les principes républicains et les lois du pays. La mise en place des délégations spéciales deux années durant est issue des arrangements d’août 2015. L’élaboration du code électoral actuel avec la nomination des chefs de quartiers et de présidents de districts et la suppression de leur personnalité juridique est le fait de l’accord dit politique d’octobre 2016.  Les conséquences de ces choix se manifesteront certainement plus tard. La suppression de fait des listes indépendantes avait même été votée par les députés de l’assemblée nationale en février 2017. Il a fallu que le Conseil Constitutionnel amende ces dispositions liberticides et anti-démocratiques pour sauver le processus démocratique guinéen. Il s’avère que ces « arrangements politiques » qui sont de vrais coups de butoir contre l’Etat de droit ont pour motivation la satisfaction de clientèles politiques, partisanes et claniques. Dans ce contexte, la République s’en trouve fragilisée et l’Etat vampirisé. A termes, l’impunité est accordée aux tenants et les démunis se retrouvent privés de leurs droits. Sous le prétexte d’un esprit de consensus en lieu et place de l’application stricte des lois et des règlements, la gouvernance dérive  vers la constitution de féodalités hermétiques et violentes.

C’est quoi « l’opposition démocratique constructive »

A l’aune de l’expérience et de la durée, il est admis que l’a stabilité et la solidité des institutions d’un pays dépendent de l’existence de contre-pouvoirs efficaces. Le principal d’entre eux est l’opposition politique nationale, ensuite les organisations classiques de la société civile..

La mission fondamentale de l’opposition est d’avoir une vue critique, responsable et constructive des actions de la majorité au pouvoir. Son efficacité se mesure à sa capacité d’infléchir la position des autorités en situation de responsabilité pour une meilleure gouvernance politique, économique et sociale du pays tout entier.

Cette dialectique est déterminée par la qualité des personnes qui animent aussi bien la mouvance de l’exécutif que l’opposition. Bien entendu ceux qui gouvernent ont un rôle prépondérant. Mais dans la durée, une opposition critique, constructive, démocratique pourra assurer la transformation qualitative des institutions du pays. Ce processus novateur sera accéléré si l’exécutif est aussi orienté à peser dans le même sens.
Dans notre contexte actuel, notre démarche est à la fois de faire émerger des contre-pouvoirs efficaces et de préparer aussi des cadres aptes à concevoir des projets nationaux et d’apporter des solutions efficientes aux grands défis dont est confronté notre pays. Cela nécessite un regard neuf, ouvert, constructif et honnête. Saluer les réalisations gouvernementales qui confortent les intérêts nationaux et critiquer les actions qui s’en éloignent tout en proposant dés fois des démarches alternatives. C’est ainsi que des équipes se préparent à gouverner demain. Mais une opposition qui accompagne le pouvoir dans ses dérives ou qui ramène son combat à la satisfaction de quelques intérêts et privilèges individuels ne saurait être une opposition vertueuse, constructive et démocratique. La ligne de démarcation doit désormais être nette. Notre tragédie collective, est à rechercher de ce côté là.

Une opposition sérieuse et responsable fonde sa stratégie politique sur une base juridique solide à savoir le respect de la constitution, des textes réglementaires qui régissent le fonctionnement de l’Etat, et des principes internationaux que notre pays a ratifié. Ce sont les enseignements que Feu BA Mamadou, Président d’Honneur de l’UFDG nous a laissés. Il aimait faire des propositions sous forme d’articles sur les sujets d’intérêt national. Certaines personnes lui demandaient, « pourquoi donner des idées au gouvernement que tu combats ? » Sa réponse était empreinte d’une grande lucidité et d’un sens élevé de responsabilité. Il leur répondait : « Si le gouvernement agit mal, l’héritage sera encore beaucoup plus catastrophique, si par contre il travaille bien, alors c’est le pays qui gagnera »  Il poursuivait ainsi «  j’ai intérêt donc, que le gouvernement travaille bien, pour avoir moins à faire lorsque j’aurai  la responsabilité de ce pays». Voilà comment nous devons agir pour construire, pierre par pierre le socle de la démocratie et de la culture de bonne gouvernance en Guinée.

Agir différemment, en multipliant les manifestations de rue à chaque instant pour assouvir des intérêts égoïstes avec les carnages qui en découlent sape les fondements de l’Etat de droit. Poursuivre dans cette direction malgré tout, pourra être assimilé à une conspiration à ciel ouvert pour détruire le pays et le plonger dans une in- gouvernabilité rampante.

La CENI face à son avenir

Si la CENI, abdique en agissant dans le sens opposé au code électoral, alors une jurisprudence sera établie qui ruinera irrémédiablement les capacités de celle-ci à être une institution indépendante, neutre et apte à organiser dans un environnement de paix les prochaines consultations nationales. L’exemple tragique de la CENI de Côte-d’Ivoire en 2010 est encore frais dans nos mémoires. Sachons tirer les bonnes leçons des malheurs des autres pour éviter les répétitions des fautes qui détruisent des vies et des pays.

 

BAH Oury
Ancien Ministre de la Réconciliation Nationale
Animateur national du « Le Renouveau »
1er Vice-Président de l’UFDG


 

4 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

ABOU BANGOURA05/03/2018 17:54:32
Excellence Monsieur Bah Oury tous mes respects !
En Guinee aujourd'hui, toutes nos lois sont bricolees. Nos lois ne sont plus dites mais elles sont interprettees selon l'humeur des beneficiaires.
Tout ce que le Guineen demande a nos gouvernants,c'est de respecter nos lois sinon a quoi bon de les constituer si elles ne sont pas appliquees ou applicables ?
J'avais appris aussi egalement que la Court Constitutionelle aussi doit proceder a un tirage au sort pour designer certains membres representants des autres Institutions en son sein . C'est la loi qui abroge cela ou c'est par peur de creer de polemique autour d'une personne choisie comme la loi le stupule ?
Presentement, on est saoule de la Guinee ! Tout nous monte les narrines pour eternuer la desolation ! Rien n'est plus pure en Guinee ! C'est ca la DEMOCRATIE ?
Abdoul.H05/03/2018 19:07:54
Bah Oury, ko latu waltundi wondha e wifude.
Bangaly Traore05/03/2018 23:52:12
Une CENI criminel de sang des guineens. Nous demandons la demission de Me Kebe et son equipe corrompu et incompetente malhonnete. Le RPG a perdu les elections voila la Verite.
S Bah06/03/2018 18:30:32
Mr. Bah Oury; il semblerait que vous êtes contre tout recomptage des circonscriptions où il y a litige entre les parties en compétition lors des élections locales tenues en Guinée le 04 février dernier. En tant que politicien et démocrate que vous êtes; quelle solution alternative pouvez-vous offre au peuple de Guinée?
Le citoyen guinéen a besoin de le savoir!
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 17/10/18: Amadou Damaro Camara menacé de poursuites judiciaires aux usa ?
 15/10/18: Crimes du 28 Septembre 2009 : neuf ans après, le gouvernement guinéen poursuit le déni de justice.
 08/10/18: Honneur aux Prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege, gynécologue congolais, et Nadia Murad, militante yézidie.
 07/10/18: Installation des exécutifs des mairies -Attaque contre le Bloc Liberal
 07/10/18: 1958-2018 ! Soixante ans de Domestication et de Déshumanisation

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 07/04/18: Guinée : le théâtre que nous font vivre Elhadj Alpha mo Siguiri et koto Cellou mo Dalein !
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques