Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Opinion > Analyse |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Jeudi, 18 octobre 2018 12 : 48

Les « vieux » présidents, ces dinosaures africains

Par Béchir Ben Yahmed


2018-02-07 06:39:57

Béchir Ben Yahmed a fondé Jeune Afrique le 17 octobre 1960 à Tunis. Il est président-directeur général du groupe Jeune Afrique.

À l'instar de Robert Mugabe, beaucoup d'ancien "président africains" se sont accrochés au pouvoir. Mais ce n'est pas forcement l'image que l'ont retient d'eux. Portraits croisés de ces « vieux » dirigeants du continent

«Il n’est pas imaginable que nous traînions Robert Mugabe en justice, que nous le poursuivions pour quoi que ce soit. Il est notre père, le fondateur de notre république. Nous ferons donc tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer son bonheur. » L’homme qui s’est exprimé ainsi a été le bras droit de Robert Mugabe pendant un demi-siècle. Mais, le 21 novembre dernier, ce même homme a contraint Mugabe à démissionner et pris sa succession.

Nouveau président du Zimbabwe, M. Emmerson Mnangagwa vient de révéler des choses étonnantes sur le statut actuel de l’homme qu’il a destitué et remplacé. Je me propose de les relayer ci-dessous.

« Présidents à vie »

Au XXe siècle, le continent africain a produit une dizaine d’hommes d’envergure internationale qui ont conduit le combat de leur pays pour l’indépendance. Une fois celle-ci acquise, ils ont, tout naturellement, fondé les premières républiques dont ils ont été les présidents.

L’Histoire les a consacrés « pères de l’indépendance » ; parmi eux, il n’y avait aucune femme.

Beaucoup de ces dirigeants politiques, qui étaient les aînés de Robert Mugabe, se sont éternisés au pouvoir. Et se sont, avant lui, érigés en « présidents à vie ».

J’ai eu le privilège de connaître cinq de ces dinosaures : Habib Bourguiba, Kwame Nkrumah, Ahmed Sékou Touré, Léopold Sédar Senghor et Félix Houphouët-Boigny.

Un seul d’entre eux, Léopold Sédar Senghor, a su s’extirper du pouvoir en le quittant volontairement après l’avoir exercé pendant vingt ans. Fin 1980, il l’a confié à Abdou Diouf, qui avait été son Premier ministre tout au long des onze années précédentes.

Je suis historique par les circonstances, non par mes mérites

Senghor disait : « Je suis historique par les circonstances, non par mes mérites », et pensait que son successeur serait plus apte que lui à développer le Sénégal. Il a donné ainsi l’exemple à ses pairs. Mais ceux-ci, Bourguiba et Houphouët notamment, ont considéré que c’était là un mauvais exemple et ont traité Senghor de « déserteur » (sic).

Kwame Nkrumah est considéré à ce jour comme le père du panafricanisme. Mais il a vite été grisé par l’ivresse du pouvoir et a mal tourné. Un coup d’État a eu raison de lui, et sa vie n’a été ensuite qu’une longue suite de douloureux échecs.

Sékou Touré ? Son « non » retentissant à de Gaulle lui a valu une grande renommée parmi la jeunesse africaine. Mais sa politique économique désastreuse, ses tendances dictatoriales et son côté sanguinaire l’ont conduit à l’échec, et son pays à la ruine. Il mourra au pouvoir après l’avoir monopolisé pendant plus d’un quart de siècle. Vidée d’une partie importante de sa population, qui a choisi d’émigrer, la Guinée ne s’en est toujours pas relevée.

Destitution

Félix Houphouët-Boigny a su diversifier l’économie de son pays, utiliser toutes les compétences nationales et « enrôler » beaucoup de « Blancs », qu’il a investis de pouvoirs étendus.

La politique, c’est des postes pour de l’argent

Roi de la Côte d’Ivoire, empereur d’Afrique de l’Ouest, riche de naissance et enrichi par sa fonction – « La politique, c’est des postes pour de l’argent », disait-il –, Houphouët avait une très haute opinion de lui-même et une piètre idée des Africains.

Malade, se sachant condamné par la médecine, il a voulu rester président jusqu’à son dernier souffle, sans se soucier de mettre de l’ordre dans sa succession. Son pays a payé cette insouciance au prix fort : deux décennies de vie politique chaotique et de régression économique.

Alors qu’il était jeune et bien portant, Habib Bourguiba a dit une fois à ses proches collaborateurs : « Arrivera un jour où je dirai et ferai des bêtises. Aucun de vous n’osera le relever, ni me dire de corriger. » Sa prédiction s’est réalisée en 1975 : plutôt que de se faire réélire président tous les cinq ans à des scores aussi élevés que fabriqués, il s’est alors fait nommer « président à vie ».

Aucun de ses collaborateurs n’a tenté de l’en dissuader. Les « bêtises » succédèrent alors aux « bêtises », jusqu’à ce que son Premier ministre le destitue en 1987 pour « sénilité ». Tombeur de son président, Zine el-Abidine Ben Ali exercera un pouvoir de plus en plus dictatorial pendant vingt-trois ans. Et traitera Bourguiba en prisonnier, étroitement surveillé jusqu’à sa mort, en 2000. De « président à vie », Bourguiba est ainsi devenu « prisonnier à vie », et son dernier calvaire aura duré douze ans.

« Monsieur le président »

Revenons à Robert Mugabe : il est donc très bien traité.

Tel que révélé par Emmerson Mnangagwa, l’accord entre Robert Mugabe et ceux qui l’ont obligé à démissionner le 21 novembre dernier prévoit pour l’ancien président un budget annuel substantiel, vingt-trois collaborateurs permanents payés par l’État et quatre déplacements internationaux à bord d’avions mis à sa disposition par le Zimbabwe.

M. Mnangagwa a raconté que Mugabe l’appelle toujours Emmerson et ne lui dit jamais « monsieur le président » et que, lors de son voyage à Singapour en décembre dernier, après sa démission et pour contrôle médical, il a emmené vingt-deux personnes. Un Boeing 767 a été mis à sa disposition pour ce voyage.

Mnangagwa confirme ce que Jeune Afrique a déjà écrit. « La Chine nous a soutenus et aidés lorsque nous étions dans la difficulté. Notre choix de ce pays nous a permis de survivre », a-t‑il souligné avec force.

La Chine, cette héroïne!

Il a rappelé que lui-même a été militairement formé en Chine au temps lointain de la lutte pour l’indépendance. La Chine a donc approuvé le coup de force contre Mugabe. Le successeur de Mugabe a fait son apparition au sommet de l’Union africaine qui se tient à Addis-Abeba du 22 au 29 janvier.

Ses pairs l’auront très bien accueilli, comme ils ont bien accueilli le nouveau président de l’Angola, João Lourenço : deux présidents frais émoulus qui ont remplacé, chacun à sa manière, les dinosaures qui les ont précédés.

Même si Mugabe a ruiné son pays par une mauvaise politique économique, même s’il s’est incrusté au pouvoir et s’il a été sous la coupe de sa femme, la manière dont ses tombeurs-successeurs le traitent, lui et son épouse prédatrice, me paraît la plus appropriée.

Ils préservent ainsi le pays de soubresauts qu’il ne peut se permettre et, à la manière de la Chine, qui a pardonné à Mao Zedong ses graves erreurs, ne retiennent de leur ex-président que les services qu’il a rendus au pays.

À lire aussi

Déjà 200 000 inscrits

Source: JA


 

0 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 17/10/18: Amadou Damaro Camara menacé de poursuites judiciaires aux usa ?
 15/10/18: Crimes du 28 Septembre 2009 : neuf ans après, le gouvernement guinéen poursuit le déni de justice.
 08/10/18: Honneur aux Prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege, gynécologue congolais, et Nadia Murad, militante yézidie.
 07/10/18: Installation des exécutifs des mairies -Attaque contre le Bloc Liberal
 07/10/18: 1958-2018 ! Soixante ans de Domestication et de Déshumanisation

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 07/04/18: Guinée : le théâtre que nous font vivre Elhadj Alpha mo Siguiri et koto Cellou mo Dalein !
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques